Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
CCI de la Drôme
Ensemble pour vous faire grandir
0

La Cité de la Chaussure presse le pas sur le tourisme

La Cité de la Chaussure a été fraîchement labellisée « Qualité Tourisme », avec l’aide de la CCI Drôme.
  • #ATELIER
  • #COMMERCE
  • #ARTISANAT
  • #TOURISME
  • #QUALITÉ
  • Cité de la chaussure
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Lundi 31 janvier 2022

    En 2019, plus de 6000 personnes étaient inscrites pour visiter laCité de la Chaussure en plein cœur de Romans-sur-Isère… La crise sanitaire a coupé l’herbe sous le pied à cette initiative, née au printemps 2019 de la réflexion collective ‘Start-up de territoire’. « Aujourd’hui, les visites de notre boutique multi-marques et de nos ateliers reprennent progressivement ; seuls les voyages organisés sont encore à l’arrêt » observe Christophe Chevalier, PDG du Groupe Archer qui porte la dynamique depuis ses débuts. « Ce lieu accueille une boutique regroupant 15 marques de chaussures entièrement fabriquées à Romans, dont 4 ateliers de production visitables : Max Vincent/1083, Made in Romans, Venexan et Insoft. À proximité, outre l’Office de Tourisme, un snack de produits locaux est tenu par l’ADAPEI depuis le mois de février. Enfin, un parking de 110 places dédié à la Cité devrait être opérationnel début 2022. »

     

    Pour parvenir à son ambition « folle » de 100 000 visiteurs par an, La Cité de la Chaussure a été fraîchement labellisée « Qualité Tourisme », avec l’aide de la CCI Drôme. « En plus d’être une source de progrès, cette marque exigeante est un gage de reconnaissance pour toute l’équipe, que ce soit en termes de qualité d’accueil ou de satisfaction clientèle. Sans compter les effets positifs sur la notoriété du lieu. » L’été 2021 a confirmé les bons chiffres du tourisme industriel local et les attentes des entreprises de la filière sont fortes : elles espèrent fabriquer 50 000 paires de chaussures supplémentaires et ainsi créer une centaine d’emplois à horizon 2025. « L’objectif est de réduire à néant le risque de disparition de la chaussure à Romans ».

    Pour aller plus loin...