Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

Ensemble pour vous faire grandir

SIMEP réduit son empreinte carbone

Depuis la construction de son nouveau bâtiment économe en énergie il y a 3 ans, SIMEP, sous-traitant industriel valentinois spécialiste du câblage et de l'intégration de machines et de sous-ensembles, est entré dans une véritable démarche environnementale. La visite énergie réalisée par la CCI a permis à l’entreprise de d’améliorer encore ses performances énergétiques. Témoignage.
  • #ENERGIE
  • #INDUSTRIE
  • #ÉCONOMIE
  • Simep
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Vendredi 29 octobre 2021

    « Nous tenons à ne pas sombrer dans un état d’autosatisfaction » lance avec une pointe d’humour M. François Delort, dirigeant deSIMEP. La société industrielle a en effet entrepris en 2018 un virage « zéro carbone », année où elle a fait construire son nouveau bâtiment à faible impact environnemental. Isolation performante, système de refroidissement par pompe à chaleur réversible et installation de 90 m2 de panneaux photovoltaïques, ont permis à l’entreprise de diviser par 4 sa consommation d’énergie et d’en produire même une partie, en travaillant avec un fournisseur français d’énergie verte. « Non seulement, nous avons réduit nos coûts mais nous avons aussi amélioré les conditions de travail de nos 18 collaborateurs, avec une température idéale dans nos ateliers. »


    Soucieux de toujours se remettre en question, François Delort a bénéficié de la visite énergie de la CCI de la Drôme qui, dit-il, « a fini de nous bousculer ». Quelques ajustements ont pu être faits sur la consommation d’eau chaude sanitaire et sur l’optimisation des abonnements. Agnès Balogna, conseillère environnement, a aussi aidé l’entreprise à monter son dossier de subventions pour l’acquisition d’un véhicule électrique. SIMEP envisageait de développer la capacité photovoltaïque de l’entreprise afin que la société devienne autonome en moyenne sur l’année, mais pour l’heure, le système n’est pas rentable. « Si nous pouvons contribuer à rendre l’économie plus verte, nous aurons joué notre rôle. »