Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

Ensemble pour vous faire grandir

Plan retour au travail de la région : soutenir les filières en tension

7 000 offres d’emplois non pourvues dans la viticulture ; 15 000 dans l’hôtellerie-restauration ; 10 000 emplois qui peinent à trouver des candidats dans le secteur du BTP. Laurent Wauquiez a lancé le 1er octobre 2021, le Plan Retour au travail, doté de 100 M€, 50% issus de la Région et 50% de Pôle emploi, pour pourvoir 75 000 offres d’emplois sur les 150 000 recensées sur le territoire.
  • #AIDE A L' EMPLOI
  • #FORMATION PROFESSIONNELLE
  • #REGION AUVERGNE RHONE-ALPES
  • #HÔTELLERIE
  • #INDUSTRIE
  • #BATIMENT
  • #SERVICES A LA PERSONNE
  • #NUMÉRIQUE
  • #TRANSPORT
  • #AGRICULTURE
  • Plan de retour au travail
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Jeudi 14 octobre 2021

    « Tous les départements sont touchés, se désole le président de laRégion Auvergne-Rhône-Alpes. Dans la Drôme, 40 % des recrutements sont considérés comme difficiles par les entreprises. Dans une région attachée aux valeurs du travail et de l’effort, nous mobilisons Pôle emploi, les branches professionnelles des métiers les plus en tension, les centres et organismes de financement de la formation professionnelle afin de suivre attentivement 75 000 offres d’emploi. » Le Plan Retour au travail de la Région engage 100 M€ pour soutenir sept secteurs les plus en tension sur le front de l’emploi : les métiers du BTP et de la transition écologique ; l’industrie et l’industrie du futur ; les services à la personne et la santé ; le numérique ; le secteur sport, tourisme, montagne ; l’agriculture ; le transport. 

     

    La promotion des métiers qui recrutent se fera via des bus de l’orientation qui sillonneront le territoire pour informer spécifiquement les jeunes, les parents et les demandeurs d’emploi sur les compétences, les niveaux de qualification mais aussi les salaires et les possibilités d’évolution des métiers. Une cinquantaine de jobdatings, en plus de toutes les initiatives déjà en place sur le territoire, se tiendra jusqu’à juin 2022. 

     

    L’urgence est aujourd’hui de pourvoir les emplois dans l’hôtellerie-restauration pour la saison d’hiver. « La Région s’est fixée comme objectif d’accompagner le recrutement de 1000 personnes en ciblant les postes en tension que sont les serveurs, commis de cuisine et employés d’étage. Misons sur notre Bocuse d’or !, s’enthousiasme Laurent Wauquiez. Anne-Sophie Pic soutiendra une campagne de communication sur les réseaux sociaux. »

     

    La formation fait partie intégrante du dispositif de la Région qui annonce « zéro refus pour toutes les demandes de formation sur les métiers en tension ». Le président a proposé à la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Elisabeth Borne, « de tester l’engagement des personnes à qui nous finançons une formation de bien retourner sur le marché du travail ; sinon, nous leur demanderons son remboursement ».