Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
CCI de la Drôme
Ensemble pour vous faire grandir
0

La nouvelle halte fluviale valentinoise accueille son premier bateau de croisière

Inaugurée le 27 septembre 2019 à Valence, la nouvelle halte fluviale peut capter jusqu’à 150 000 touristes par an. Une formidable opportunité pour booster le tourisme.
  • #TOURISME
  • #RHONE
  • #TRANSPORT FLUVIAL
  • #COLLECTIVITE LOCALE
  • Croisière fluviale
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Mardi 26 novembre 2019

    Au bord du Rhône, la halte fluviale offre une très belle arrivée aux plaisanciers avec une vue imprenable sur le château de Crussol. À pied, en bus ou à vélo, cet emplacement stratégique permet un accès rapide au centre-ville de Valence. Visites de sites historiques, culturels, shopping, promenade au parc Jouvet ou le long de la Viarhôna devraient séduire de nombreuses personnes, adeptes du "slow tourisme", tendance qui a le vent en poupe.

    Chaque semaine de mi-mars à mi-octobre, 25 paquebots fluviaux d’environ 200 croisiéristes parcourent le Rhône entre Lyon et Martigues. C’est donc un potentiel annuel de 750 passages et de 150 000 croisiéristes qui peuvent débarquer à Valence et découvrir ainsi la ville et ses alentours.

    La halte fluviale représente un investissement de 1,149 M€ HT. Porté par l’Agglo à hauteur de 334 K€, l’opération a également été soutenue par la CNR (400 K€), la Région Auvergne-Rhône-Alpes (300 K€) et l’Etat (115 K€).


    La halte fluviale est labellisée par le Plan Rhône. Ce programme a pour but la valorisation touristique du Rhône.

    La halte fluviale de Valence en bref

    • Capacité d’accueil annuelle : jusqu’à 750 passages et 150 000 croisiéristes.
    • Capacité d’accueil simultanée de la halte fluviale valentinoise : 2 bateaux de 135 mètres.
    • 5 ducs d’Albe mesurant chacun 1 mètre de diamètre et 19 mètres de profondeur (9 dans la terre / 5,50 mètres dans l’eau / 4,50 mètres dans l’air).
    • 1 plateforme de débarquement de 85 m².
    • Un souterrain éclairé
    • Une alimentation en eau potable.
    • Des éclairages à détection de mouvement.
    • Un chantier de courte durée : 4 mois travaux de mai à août 2019.
    • Un investissement de 1 149 000 euros HT.
    • Mise en service en septembre 2019.