Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
CCI de la Drôme
Ensemble pour vous faire grandir

Je marge, l’outil de la performance des CHR

Un hôtel en difficulté, un restaurant à la marge en berne, un gîte vide… Non seulement il existe des causes à ces écueils, mais il y a surtout des solutions pour retrouver une entreprise en bonne santé. L’outil de diagnostic et de pilotage, Je marge, imaginé par Christopher Terleski, gérant de CHR Conseils et solutions, y contribue. Il répond à nos questions sur ce sujet. 
  • #DIAGNOSTIC
  • #RESTAURATEUR
  • #HOTELIER
  • JE MARGE 3
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Vendredi 20 janvier 2023

    Dans quel contexte avez-vous crée l’outil Je marge ?
    J’ai dirigé des hôtels et des restaurants en France et en Grande-Bretagne avant de créer mon cabinet CHR Conseils et solutions pour accompagner les professionnels qui souhaitent mieux rentabiliser et pérenniser leur entreprise. J’ai rencontré quelque 5 000 entreprises. De ces échanges, j’ai analysé et consigné leurs problématiques pour proposer des solutions adaptées. J’ai initialement créé cet outil analytique pour ma pratique. 

     

    Quelles causes de non-performance avez-vous relevé ?
    Il en existe trois. La gestion : les clients sont là mais l’entreprise ne sort pas la marge escomptée, les méthodes de gestion internes sont à revoir. La commercialisation : l’entreprise n’a pas assez de clients ; une chaise vide et un lit vide coûtent chers, il faut identifier pourquoi le produit n’attire pas. La troisième cause de non-performance est souvent le manque de visibilité électronique où une communication affutée est essentielle. 

     

    Comment Je marge permet-il d’identifier les problèmes ?
    L’outil s’appuie sur l’analyse d’une dizaine de chiffres clés de l’entreprise : le chiffre d’affaires, les achats, les charges fixes, la masse salariale, le nombre de repas ou de chambres vendus… L’audit décèle là où il y a un ou des problèmes pour les décliner en mini-causes contributives, récurrentes de la filière CHR. Surtout, l’outil est programmé pour identifier des solutions pragmatiques, soient stratégiques, soient opérationnelles. L’objectif n’est pas simplement de dire à un dirigeant que son entreprise est en péril, l’important est de l’aider à se corriger pour devenir meilleur.

     

    Au bout de combien de temps des résultats sont-ils perceptibles ?
    Au niveau de la gestion et du contrôle des charges, les premiers résultats peuvent être notés dès 8 jours. Le contrôle des dépenses sur des postes clairement identifiés est rapide. Par contre, s’il s’agit d’un comportement peu adéquat dans un métier d’accueil et de service, comme un sourire absent à l’arrivée d’un client, cela peut mettre du temps à se résoudre… Concernant la visibilité numérique, il y a quelques années, un bon emplacement géographique suffisait, aujourd’hui, c’est plutôt le positionnement numérique qui attire les clients. Cela prendra le temps nécessaire à la mise en place d’une stratégie sur les réseaux sociaux. 

     

    Je marge est-il adapté aux petits bars aussi bien qu’aux hôtels 4 étoiles ?
    Le plus difficile reste de convaincre le dirigeant d’utiliser cet outil métier car, souvent, il affirme ne pas avoir de temps. Potentiellement, tous les exploitants de CHR peuvent l’utiliser pour créer de la marge là où il n’y en a pas, ou performer davantage pour ceux qui dégagent de bons résultats. Il est conçu pour que le dirigeant reprenne la main sur son entreprise, de façon pérenne, en consacrant un minimum de temps.