Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
CCI de la Drôme
Ensemble pour vous faire grandir

Ambiance d’intérieur performe sur les réseaux sociaux

Un site e-commerce, des comptes Facebook et Instagram… Le commerce valentinois d’équipement de la maison Ambiance d’Intérieur est déjà bien au point sur sa communication digitale. L’accompagnement de la CCI a permis à son propriétaire, Jean-Paul Maréchal, d’optimiser ses process et de performer davantage sur les réseaux sociaux.
  • #RÉSEAUX SOCIAUX
  • #NUMÉRIQUE
  • #COMMUNICATION
  • #STRATÉGIE DIGITALE
  • Ambiance d'Intérieur
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Mardi 25 octobre 2022


    Installé depuis 2013 en centre-ville de Valence, d’abord sous franchise espagnole MI CASA, puis en tant qu’indépendant depuis 2018, le commerce Ambiance d’Intérieur propose du linge de maison, des collections arts de la table, des senteurs et savons et de la petite décoration. « Des produits français essentiellement, voire locaux grâce à notre collaboration avec Alina Textiles (Dresseur de tables) notamment pour la fabrication des torchons J’aime Valence », précise Jean-Paul Maréchal, son propriétaire. La boutique réalise environ 5% de ses ventes en ligne, mais l’objectif de son site est surtout de donner à ses clients un aperçu de ce qu’ils peuvent trouver en magasin.

     

    Présent et actif sur les réseaux sociaux, le commerçant confie que l’ensemble de ces outils restaient néanmoins à coordonner : « il y avait tout un travail de reconfiguration des comptes à effectuer afin de gagner en efficacité et en temps, et optimiser l’usage de mes comptes sociaux avec l’approche statistiques et indicateurs notamment. Ce fut la première étape de l’accompagnement numérique proposé par la CCI. »


    Dans un second temps, c’est sur la communication elle-même que Théo Souche, conseiller numérique à la CCI, a apporté quelques conseils : ciblage des mots-clés, développement du format vidéo… « Nous avons amorcé cette nouvelle dynamique au mois de juin, les retombées ne sont pas encore mesurables. Mais j’ai le sentiment que grâce aux réseaux sociaux, on gagne en notoriété au-delà des frontières valentinoises et auprès d’une cible un peu plus jeune » conclut Jean-Paul Maréchal.