Portrait d'une entreprise

CAN, une entreprise au sommet

Le 23.03.2015 00:00

Expert des travaux spéciaux en accès difficile, le Groupe CAN a su diversifier ses activités pour devenir un leader incontesté sur son marché.

Qui pourrait imaginer qu’à l’entrée du célèbre village pittoresque de Mirmande se trouve une entreprise au savoir-faire mondialement reconnu ? C’est là, dans une belle et vieille bâtisse que se trouve en effet le siège du Groupe CAN, le leader mondial dans les travaux de protection contre les risques naturels. Cette PME de 250 personnes spécialisée dans les travaux spéciaux (accès difficile, risques naturels, maritime et fluvial) réalise aussi bien la pose de barrières paravalanches, la création d’ouvrages de protection, l’installation de quais et appontements, le transport par câble ou bien encore le confortement d’ouvrages d’art.

Créée en 1977 par Michel Richard l’entreprise La Corde à Nœuds se transforme en 1983 en société anonyme CAN. « Depuis le début notre créneau est de rechercher des solutions innovantes, indique notre PDG ancien instructeur haute montagne passionné d’alpinisme, de parapente et de voile. Nous sommes certes sur un marché de niche, mais il y a du monde et la concurrence est féroce. Par conséquent les prix sont serrés et il faut se distinguer par son savoir-faire ». Nous l’avons dit, l’entreprise s’en sort plutôt très bien et affiche un chiffre d’affaires consolidé global en 2014 de 41 M€. Une partie de ce chiffre d’affaires est d’ailleurs réalisé dans la Drôme ; « 80 % des protections installées dans le département ont été posées par nous», souligne Michel Richard.

« Yes, we CAN »

Outre la création de 5 agences en France métropolitaine et dans les DOM-TOM, Michel Richard a rapidement eu la volonté de développer son entreprise en créant différentes filiales sur les marchés porteurs. Celles-ci sont au nombre de six : CAN Benelux, CAN Industrie, CAN Algérie, Formacan (centre de formation), O’CAN (travaux subaquatiques situé au Pouzin) et Sogetras (travaux spéciaux en Guadeloupe). CAN se distingue également par son activité de R&D portant sur la conception et le test de nouveaux écrans pare-pierres. Certifiée ISO 9001, ISO 14001 et ISO 18001 pour la sécurité, l’entreprise est investie également dans une démarche RSE, mais surtout, elle accorde une importance toute particulière à la formation de ses équipes.

«  Notre centre de formation Formacan est un organisme agréé par la profession, on y forme notre personnel, mais aussi des gens venus de l’extérieur. Les personnes qui travaillent chez nous sont exposées à des conditions de travail parfois très difficiles, il est impératif qu’ils soient bien formés afin d’apprendre les techniques de cordiste nécessaires et les règles pour travailler en toute sécurité ». Quand on lui parle d’avenir, Michel Richard affiche 3 ambitions : « rester leader mondial dans les travaux de protection contre les risques naturels, continuer à développer l’activité de R&D et poursuivre le développement organique du Groupe et la croissance externe. Comme je le disais déjà en 1983 avant d’autres : Yes we CAN ! ».

En savoir + : www.can.fr